Retour

Réhabilitation du Viaduc de Huccorgne

Réhabilitation du Viaduc de Huccorgne

Le viaduc de Huccorgne est un ouvrage en béton précontraint, construit entre 1968 et 1971, permettant à l’autoroute A15 entre Liège et Namur de franchir le cours d’eau de La Mehaigne et la N652.

Cet ouvrage se compose de deux ouvrages identiques (un par sens de circulation). Ses dimensions approximatives sont de 547 m x 34 m (largeur d’un ouvrage = 17 m). Dans le reste du texte, par « viaduc » il faut comprendre l’ensemble des deux ouvrages.

Le viaduc se situe sur le territoire de la commune de Wanze et enjambe la route N652, l’ancienne ligne de chemin de fer S127, la Mehaigne ainsi que deux voiries communales. Il s’agit d’un ouvrage construit fin des années soixante et composé de 3 viaducs (deux viaducs d’approche et un viaduc central).

Les viaducs d’approche comportent donc deux tabliers identiques, comme précisé ci-dessus : un tablier par sens de circulation, un NORD et un SUD. Ces tabliers sont composés chacun d’une dalle en béton, de 4 poutres précontraintes préfabriquées sur site et de 5 entretoises par travée. Le viaduc d’approche côté Liège comporte 3 travées tandis que celle située côté Namur en comporte 6. Ces travées présentent une longueur de ± 30 m chacune pour une longueur totale des viaducs d’approche de ± 270 m.

Le viaduc central comporte donc également deux tabliers identiques, un NORD et un SUD, comme précisé ci-dessus : un par sens de circulation. Ces tabliers sont composés chacun de 2 poutres caissons à inertie variable. Ces poutres caissons sont postcontraintes.

Les câbles de postcontrainte se situent principalement dans les voiles avec des ancrages dans la dalle inférieure. Au milieu de la travée centrale, des câbles de continuité sont ajoutés dans la dalle inférieure. La dalle supérieure est postcontrainte transversalement via 1 câble 12 Ø 8 tous les 43 cm. Le viaduc central présente une longueur de ± 280 m.

 

Les travaux visent, en situation finale, à

— Remplacer les viaducs d’approche par un pont à poutres en béton précontraint préfabriquées en usine :

  • Démolition des tabliers existants (dalles, poutres et entretoises).
  • Pose de nouvelles poutres en béton précontraint préfabriquées (80 T/u).
  • Réalisation des nouveaux tabliers (prédalles et encorbellements coulés en place)
  • Fournitures et poses de nouveaux gardes-corps, glissières de sécurités en béton…

— Renforcer et rénover le viaduc central

  • Adjonction de post-contrainte externe (6 câbles par tablier) – accès très complexes
  • Réparation des bétons des caissons
  • Réparation du tablier et remplacement du complexe d’étanchéité
  • Traitement des câbles de précontrainte existants par inhibiteur de corrosion au moyen d’ultrason de puissance (brevet Foreva Ultrason®)

— Renforcer et rénover les piles et culées sous le tablier.

Les travaux visent, en situation provisoire pour permettre au trafic de circuler en 2×2 bandes sur une moitié de l’ouvrage, à renforcer le viaduc d’approche NORD par mise en œuvre d’étriers post-contraints et de plats collés carbone sur les poutres des viaducs d’approche (504 étriers)

L’ensemble des travaux sont réalisés en maintenant au minimum une circulation sur deux bandes de circulation dans chaque sens.

  • Type
    Ouvrage d’art
  • Situation
    Viaduc autoroutier (E42)
  • Maître d'Ouvrage
    SOFICO
  • Auteurs de projet
    Arcadis
  • Project manager
    SPW
  • Bureau de Contrôle
    Seco
  • Début des travaux
    Mars 2021
  • Délai de réalisation
    1000 JC
  • Longueur
    550 m (12 travées – hauteur maximum 50 m)
  • Société momentanée
    Besix – Galère