Liste des articles
23/06/2021

Début des travaux au viaduc de Huccorgne

En août prochain, le chantier autoroutier le plus conséquent des années à venir en région liégeoise sera lancé : il consistera à réhabiliter le viaduc de Huccorgne, qui supporte l’autoroute E42/A15 à hauteur de Wanze. Les détails de ces impressionnants travaux ont été dévoilés ce matin lors d’une conférence de presse par le Vice-Président du Gouvernement wallon et Ministre wallon de la Mobilité, Philippe HENRY, la SOFICO et son partenaire technique, le SPW Mobilité et Infrastructures.

Le viaduc de Huccorgne est un ouvrage en béton précontraint, construit entre 1968 et 1971, permettant à l’autoroute A15 entre Liège et Namur de franchir le cours d’eau de La Mehaigne, le Ravel, deux voiries communales et la N652.

Ce viaduc se compose de deux ouvrages identiques (un par sens de circulation). Ses dimensions approximatives sont de 547 m x 34 m (largeur d’un ouvrage = 17 m).

Un « ouvrage » est en réalité composé de 3 viaducs, deux viaducs d’approche de 3 et 6 travées de 30m (poutres précontraintes) et un viaduc central de 3 travées (75-130-75 m) constitué de 2 poutres caissons à inertie variable.

L’objet des travaux est de :

  • Renforcer le viaduc nord (en provisoire et définitif) en deux phases pour permettre la déviation de l’autoroute sur un viaduc (sens de circulation) lorsque l’autre sens est en travaux. Pendant les travaux, la circulation sera maintenue sur deux bandes dans chaque sens.
  • Démolir et remplacer les tabliers de viaducs d’approches par la réalisation de nouveaux tabliers en poutres en béton précontraint (72 poutres de 30 mètres et 80 T).
  • Renforcer et rénover le viaduc central
    • Dépose de la totalité de l’étanchéité du tablier, réfection du béton du tablier et repose d’une nouvelle étanchéité et des couches d’hydrocarboné, repose de nouveaux dispositifs de sécurité.
    • Réparation des caissons (intérieure et extérieur)
    • Renforcement par adjonction de post-contrainte externe par câbles
  • Renforcer et rénover les piles et culées sous le tablier (la plus haute pile culmine à 50 mètres de hauteur)

Ce chantier de grande ampleur nous permettra de mettre en œuvre un nombre important de techniques de par la diversité des travaux à réaliser :

  • Gestion des différents accès (certaines parties du site sont difficilement accessibles)
  • Renforcement d’ouvrage par post-contrainte externe et par étriers précontraints
  • Renforcement d’ouvrage par utilisation de plat collé carbone
  • Démolition de béton
  • Manutention d’éléments en béton très lourd dans des conditions difficiles (les nouvelles poutres pèseront plus de 80 T et seront pour les plus difficile à poser à plus de 50 mètres de hauteur et à une portée de plus de 30 mètres)
  • Utilisation de portiques spéciaux fabriqués sur mesure pour la réparation des caissons centraux
  • Utilisation d’équipages mobiles pour le bétonnage des encorbellement du viaduc
  • Chemisage des piles à l’aide de coffrage grimpant
  • Toutes les techniques du ROA (hydrodémolition, sablage, réparation, injection….)
  • Pose de joints de chaussées
  • Pose d’écrans anti-bruit
  • Travaux de voirie

Nous réalisons les travaux en société momentanée avec Besix.

Lire ici le communiqué de presse de la Sofico : https://sofico.org/e42-a15-wanze-une-spectaculaire-rehabilitation-bientot-en-cours-au-viaduc-de-huccorgne/

Cliquez ici pour visionner la vidéo de présentation